On the road again...in the USA ! La traversée des Etats-Unis en vélo, de New-York à San Francisco...! Par Thibaut Soury-Lavergne

10 mai 2010

Pourquoi, comment...?

Parcourir les Etats-Unis en vélo, de l'Atlantique au Pacifique, un rêve un peu fou sans doute, sacrément motivant certainement.

Depuis longtemps j'imagine un voyage comme celui-ci, un voyage qui sort de l'ordinaire, dont je me souviendrai longtemps, et dont je pourrai parler avec une certaine fierté en disant "je l'ai fait !".

Un excellent moyen aussi de couper un peu le train-train quotidien, de vivre "pleinement" sa jeunesse, et de profiter de la force physique et mentale qu'elle nous procure.

Pourquoi en vélo ? Et bien tout simplement parce que c'est sans doute le meilleur moyen de découvrir un pays avec la marche, que j'adore le vélo, et que réaliser une si longue distance en vélo est un vrai challenge que je voudrais relever. Ma traversée des Pyrénées en vélo de St Jean de Luz à Collioure, en 2009, m'a fait ouvrir les yeux sur les formidables projets du même type qui pouvaient s'ouvrir à moi...

Pourquoi les Etats-Unis ? Car c'est un pays qui m'a toujours fait rêver. Je suis plus que tout avide de grands espaces, de contrastes, de montagnes, d'ambiances, de rencontres différentes... Et je sais que de l'autre côté de l'Atlantique je trouverai ce qui motive mon voyage. C'est tout simplement un pays que j'ai envie de découvrir du mieux que je peux, et sans utiliser une goutte d'essence s'il vous plaît !

Quelques données sur mon trip :

- Du 23 Juin 2010 au 20 Septembre 2010, soit 89 jours

- Départ de New-York (New-Jersey), arrivée à San Francisco (Californie)

- Environ 6500 kms à parcourir (et donc une moyenne d'environ 70 kms/jour)

- Mon frère Vincent me rejoint à Omaha (Nebraska) le 23 Juillet et roulera avec moi (lui aussi vélo + remorque) jusqu'à l'arrivée à SF 2 mois plus tard...

- 12 Etats à traverser, avec très certainement une boucle en Arizona / Nevada / Utah

Voici une carte du relief des Etats-Unis, cet immense pays de 9,6 millions de km2 (soit 17 fois la France métropolitaine !). On voit très nettement que l'Est du pays peut être qualifié de relativement plat, même si le massif des Appalaches au Nord-Est rompt un peu cette dominance de plaines. C'est là que je pense faire mes meilleures moyennes en vélo.

USA_topo_en

Mais, à partir du Nebraska, c'est un tout autre domaine qui nous attendra : le grand Ouest, avec cette véritable colonne vertébrale qu'est la chaîne montagneuse des Rocheuses (les "Rocky Mountains"), et plus globalement un relief assez torturé, sans oublier la Sierra Nevada en Californie et dans le Nevada. Bref, voilà de quoi se faire de belles montées de cols (avec j'espère une bonne Budweiser bien fraîche là haut), et à coup sûr s'émerveiller devant des paysages qui s'annoncent grandioses !

Le tracé en noir représente le trajet très approximatif. En effet, la navigation se fera au gré des envies, des possibilités, de la météo... Mais la ligne directrice est celle-ci. La boucle dans le Sud-Ouest se justifie par la beauté des paysages ainsi que par ses nombreux parcs nationaux (Yellowstone, Grand Canyon, Canyonlands, Bryce, pour ne citer qu'eux !).

   

Posté par thibauts à 22:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


11 mai 2010

Le matériel

Je décide de partir avec mon VTT et une remorque "BOB", bien connue de tous les globe-trotters à vélo du monde entier.

- le VTT : Lapierre Pro Race 200 modèle 2009, acheté à un ami il y a 6 mois. Très bon équipement : dérailleurs Deore XT/SLX, freins à disque à commande hydraulique Formula ORO, Fourche Rock-Shox Recon air/huile, jantes Mavic New Crossride... Rien à craindre de ce côté là, c'est du bon matos.

Evidemment, les pneus en 26X2.1 ont laissé place pour ce voyage à de véritables "galettes", autrement dit des pneus route/chemin en 26X1.5, qui sont indispensables pour tenir une moyenne honorable, puisque je vais très certainement faire au moins 95% de route et, plus les pneus sont fins, moins la résistance au roulement est forte, et donc moins le "moteur" force. Et c'est tout, aucune préparation particulière, n'importe quel vélo bien entretenu et graissé peut parcourir sans encombre des milliers de kilomètres !

IMG_2769

- la remorque "BOB": la référence mondiale, une remorque avec une seule roue, et un système d'attache simple et pratique au vélo "tracteur" sur l'axe de roue arrière. Le sac jaune et noir livré offre une contenance gigantesque de 85 litres, de quoi voir largement venir ! En plus elle est étanche...

Les sensations à la conduite sont excellentes, on sent bien qu'on tire quelque chose, mais point de mouvement néfaste dans les virages notamment ou le passage de trottoirs par exemple... Le seul point négatif est peut-être l'encombrement total qu'elle occasionne, et en ville il ne faut pas l'oublier... En revanche sur route, aucun souci, ça roule et puis c'est tout !!

IMG_2771

Posté par thibauts à 21:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 juin 2010

L'équipement

Le principal objectif recherché est celui de voyager léger ! Forcément...

Du coup, je ne prends que le minimum vital (ou presque), tout en sachant que je dormirai essentiellement sous la tente, en camping le plus souvent j'espère, mais aussi en pleine nature, et je pense passer une nuit en motel par semaine.

Ma remorque sera donc remplie d'une tente, d'un sac de couchage, d'un mini-matelas gonflable spécial rando, d'un réchaud et quelques couverts, de vêtements bien sûr (mais assez peu, je ferai mes lessives) et aussi de quelques outils, des bouquins, LE guide Michelin pour la route, un lecteur MP3, un adaptateur/transfo 220/110V (car aux Etats-Unis les broches de prises sont différentes, et la tension délivrée est de 110 Volts) sans oublier mon appareil photo, un Canon Powershot G10.

Posté par thibauts à 19:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 juin 2010

Km 0 - New-York City, New-York

Ca y est je suis aux States ! :)

Pas de souci avec l'avion, gros stress quand même en arrivant à l'aéroport de Newark, à l'atterissage j'ai bien cru que notre Boeing 747 allait finir sa course contre le terminal ... Beaucoup de vent et l'avion qui virevoltait de droite à gauche sur la piste, grosse frayeur à l'intèrieur, ça a bien secoué... Tout le monde a applaudi quand l'avion s'est stabilisé... Typiquement Américain !!

Je récupère mon vélo et ma remorque sans pb après une heure d'attente, direct sur un chariot, direction "AirTrain Newark" afin de rallier Manhattan en train. Sur le trajet dans le terminal, les gens regardent mon vélo en kit avec la belle mention ("FRAGILE, MERCI !!) et me regardent en souriant, en se disant que vraiment je suis un peu tordu d'arriver de France avec pour seuls bagages un vélo et une remorque...

IMG_2898__800x600_

Finalement je prends le bus pour rallier le centre de la ville, car le train n'accepte pas les bagages encombrants.

Oui Fanny toi qui voulais t'en persuader je n'ai effectivement pas pris le risque de sortir de l'aéroport en vélo, trop de circulation sur ces gigantesques Highways à 2X4 voies...

Séance complètement incroyable de remontage de vélo et de remorque en plein coeur de NYC, avec une chaleur à crever, les gens doivent me prendre pour un extra-terrestre ! Plusieurs viennent me voir pour me proposer leur aide, je refuse en baragouinant que j'ai quasiment terminé et évidemment en me confondant en remerciements.

Quand je leur parle de mon projet, tous marquent un temps d'arrêt : "San Francisco ??!! You want to go with this ?"(en montrant mon vélo). Et moi de répondre " Yes, I will try". "Oh, it's fantastic !!"

1 heure 30 après, me voilà, tout content de remonter sur mon VTT, en plein Manhattan, à slalomer entre les taxis qui sont franchement majoritaires dans les rues !

Je mets 3 plombes à trouver mon auberge de jeunesse, après être passé devant une scène complètement hallucinante de course-poursuite entre 2 taxis qui s'est finie dans une vitrine de magasin, le capot explosé contre un mur dans une boutique de prêt à porter ! Que des blessés, évidemment les énormes camions de pompiers et des secours locaux qui arrivent sirènes gueulantes 2 minutes après... J'adore :)

J'arrive transpirant à mon auberge de jeunesse à 21h (3h du matin heure Francaise), personne à l'office, je sonne je sonne, 2 blacks bien baraqués qui passaient dans la rue me demandent ce que j'attends, super sympas, ils me proposent d'appeler la responsable qui arrive 5 min après. Cool !

La responsable, complètement emmêchée arrive en répétant sans cesse "I'm so tired, I'm so tired", une vraie loque. J'avais envie de lui répondre que moi aussi j'étais "tired" ou encore "is it a blague ?" avec mon anglais irréprochable :)

Finalement au bout de 10 mn elle arrive tant bien que mal à me donner les clés, un dortoir de 4 personnes. Il fait une chaleur à crever là dedans, j'y place vélo et remorque, et au lit !

Bientôt quelques photos !

PS : heu...dans quoi je me suis embarqué là !!?? :)

Posté par thibauts à 15:05 - Commentaires [9] - Permalien [#]

26 juin 2010

Km 62 - New-York City, New-York

Et oui, 62 kms et je suis toujours à NYC.

Je triche un peu car ces kms ne font pas vraiment partie de la traversée, mais ils m'ont permis de visiter Manhattan (qui est le quartier le plus touristique de NYC), et je me suis franchement régalé !

Plein de choses à dire sur cette ville très cosmopolite, la "ville-Monde" par excellence...

Premier contact avec les Américains, dans leur ensemble très accueillants et n'hésitant pas à apporter leur aide, surtout quand ils se rendent compte que je suis étranger et qui plus est, Francais.

Dans le quartier où je suis, au NE de Manhattan, beaucoup de noirs (proche de Harlem), d'hispaniques, et d'Asiatiques.

2 jours que je suis ici et j'ai bien pris le temps de parcourir cette immense ville en vélo surtout, mais aussi en métro... Times Square, le Brooklyn Bridge, le memorial du WTC, les buildings, la statue de la liberté, Central Park, tout ça est un régal à visiter, et c'est vraiment un autre monde...!

Beaucoup d'ambiance(s) aussi, entre les taxis jaunes (V8 Powered svp !) qui se comptent par milliers et les sirènes des pompiers ou des véhicules de la NYPD (la Police de NYC), puis ces quartiers proches mais différents les uns des autres, Chinatown, Soho, Greenwich Village... Bref, il faut venir voir ça ! Et que dire des voitures, utilitaires et bus, camions qui circulent ici... Pas de "poêle à mazout" comme en Europe, que des essence et pas du 4 cylindres, même certains utilitaires arborent fièrement un sigle "V10". Aux feux, ça chante pas mal je dois avouer. J'ai lu que le maire de NYC voulait faire de NY une ville verte d'ici à 2030, et à partir de 2012, tous les taxis devront être hybrides. Je n'ose pas imaginer la consommation actuelle de leurs V8 dans une ville où les embouteillages sont récurrents et où on est arrêté tous les 50 m par un feu...

Pour l'instant il fait beau et chaud, heureusement tous les lieux publics intèrieurs sont climatisés (à fond) ainsi que le métro !

Mes habitudes alimentaires sont typiquement US, gros brownies et grand café au lait + sucre le matin pour à peine 2$, à midi c'est plutôt hamburger (énorme) et frites + Dr Pepper à volonté et milk-shake que j'ai du mal à finir... Tant pis pour la ligne mais avec le sport que je vais faire je ne me fais pas de souci !*

Les Américains passent leur temps à manger, à toute heure on les voit avec un hamburger, un coca ou un milk-shake... Certes il y a quelques obèses, mais pas tant que ça...

Place aux photos, le Lapierre sur les grandes avenues en impose et provoque l'étonnement de certains qui ne connaissent pas cette marque. Et moi tout fier de répondre "It's French !"

       IMG_2923__800x600_     IMG_2919__800x600_     IMG_2935__800x600_

IMG_2951__800x600_

IMG_2967__800x600_

IMG_2969__800x600_

  IMG_2903__800x600_ 

IMG_2989__800x600_

IMG_2947__800x600_

IMG_2991__800x600_

   

                                       

Posté par thibauts à 05:24 - Commentaires [5] - Permalien [#]


28 juin 2010

Km 244 - Port Jervis, New-York

-Avant de quitter NYC, j'ai retrouvé Edouard et Mallorie, qui vivent ici depuis 5 ans, et nous avons dîné ensemble, sur une ancienne voie ferrée aérienne réaménagée en jardin suspendu offrant une vue magnifique sur une partie de la ville, et de nuit c'est magique ! Sympa de les retrouver ici, si loin de la France !

Finalement j'ai quitté NYC Samedi matin, préférant prendre de l'avance.

La sortie de cette mégalopole me stressait un peu, mais j'ai trouvé la voie royale pour la quitter, à savoir par le long de l'Hudson River, une piste cyclable, puis par le pont routier George Washington qui offre un accès aux vélos et piétons. Puis la route "9" file vers le Nord, avec de larges bandes pour les vélos, qui d'ailleurs ne manquent pas en ce début de WE !

Après une soixantaine de kms, je dois bifurquer vers l'Ouest pour monter vers les montagnes Appalaches, mais mon guide Michelin manque de précision et je n'arrive pas à trouver ma route. Du coup j'achète une carte de l'état de NY et me voilà sur le bon chemin après un gros détour...

Après quelques grosses montées, j'atteinds un lac avec les indications d'un camping, malheureusement "Full", je tente d'y aller car je suis crevé et pas la force d'aller plus loin. La réceptionniste confirme qu'il n'y a plus de place, et me propose d'aller voir plus loin ("Fifty minutes with a car"), donc beaucoup trop loin en vélo.

Je ressors, et voyant mon désarroi, elle me propose quand même une place, au fin fond du camping, j'ai de la chance sur ce coup là. Sinon, j'aurais fait du camping sauvage... Sans eau...

Après une deuxième journée exténuante jusqu'à Port Jervis (95 kms), je prends un motel.

La journée a été rude : chaleur, manque d'eau, et de fortes montées pour peu à peu quitter ces Appalaches...

En fin d'après-midi, j'ai été frapper chez des gens en pleine campagne pour leur demander un peu d'eau fraîche, ce qu'ils ont fait avec grand plaisir. En règle générale les gens sont sympathiques et accueillants, très admiratifs du trip que je suis en train de réaliser, me posant plein de questions et désirant voir le vélo et le remorque, faire des photos... Bref, ça fait bien plaisir !

Je mettrai des photos un peu plus tard car ma connexion Internet est vraiment très aléatoire !

Et c'est reparti, je suis maintenant la route "6" vers Chicago, qui est encore très loin...!

Posté par thibauts à 14:31 - Commentaires [5] - Permalien [#]

29 juin 2010

Km 340 - Scranton, Pennsylvania

Et me voilà en Pennsylvanie (PA), après une rude journée (une de plus !).

Qui a dit que l'Est des Etats-Unis était plat ? Ca fait 3 jours complets que je roule et c'est toujours la même chose : ça monte, ça descend, ça monte, ça descend... Bref pas génial mais il faut faire avec !

Une chose est sûre : si j'arrive à boucler cette traversée des USA, je fais sauter le champagne à mon retour parce que franchement c'est rude, très rude !!

J'ai eu droit à la pluie aujourd'hui, qui a au moins eu le mérite de rafraîchir une atmosphère lourde et orageuse.

La chaleur est vraiment un des pires ennemis du cycliste, et elle impose de boire très fréquemment de grandes quantités d'eau.

Heureusement il y a beaucoup de bars et autres épiceries ou stations services le long de la route, et j'y trouve toujours de quoi boire frais. Et pas d'alcool, que du Dr Pepper, Ice Tea etc... Mes repas sont tout sauf équilibrés, mais je fais avec ce que j'ai et ce que je trouve, et surtout je bois énormément, je pense 2 à 3 litres par jour...

Les paysages sont sympathiques quoiqu'uniformes : beaucoup de forêts, et c'est très vert. Certaines maisons sont très belles, et dans l'ensemble elles sont bien entretenues, le gazon est méticuleusement tondu, et évidemment le drapeau Américain flotte fièrement...

La circulation sur certaines routes que je pensais calmes est assez désagréable, mais j'ai la chance de suivre un itinéraire cycliste sur cette route "6", avec une large bande pour moi. De ce côté là je suis tranquille.

Certains klaxonnent en me doublant, avec le point levé (pour m'encourager ?), d'autres applaudissent, beaucoup me saluent depuis leur maison. Ils me disent 2-3 mots que je comprends pas mais bon je les prends comme un compliment !

Pour en revenir aux engins roulants, puisque j'ai le temps d'en voir passer, c'est ici un autre monde : je ne compte plus les énormes Pick-up, qui font fièrement rugir leurs V8 dans les côtes, les motos avec des conducteurs en t-shirt et sans casque (ah la sécurité avant tout), les jolis bus jaunes de ramassage scolaire, mais aussi les beaux camions typiquement US, et quelques foux furieux en Plymouth bodybuildée des années 50 qui prennent la route pour une piste de vitesse. J'entends de ces bruits derrière moi !!!

Demain je reprendrai la route pour Towanda, une petite bourgade touristique pas loin du "grand canyon de Pennsylvannie" apparemment. Rien que ça !

                                    

          IMG_2996__800x600_               IMG_2995__800x600_

                

IMG_3001__800x600_            IMG_2998__800x600_

IMG_3008__800x600_            IMG_3010__800x600_

Merci à tous pour vos messages qui me changent un peu les idées et m'encouragent dans ma "conquête de l'Ouest"

Posté par thibauts à 03:28 - Commentaires [13] - Permalien [#]

01 juillet 2010

Km 603 - Galeton, Pennsylvania

Je profite de l'accès Wi-fi d'une librairie comme on en trouve souvent dans les villes pour donner quelques news sur mon avancée vers l'Ouest !

Je suis toujours sur la route "6", dans les montagnes (et oui depuis le début, c'est toujours pas fini) mais depuis quelques dizaines de kms je reste en vallée ce qui induit un tracé beaucoup plus plat.

Depuis 3 jours la météo est avec moi : il fait beau, quelques nuages, mais surtout les températures sont bien plus agréables qu'au début : 70° F environ, il faut que je vois ce que ça donne en °C, mais pas plus de 25 ça c'est sûr !

Ca change tout, je ne suis plus obligé de boire tous les 5 kms, je ne transpire presque plus, et il faut avouer que c'est quand même bien agréable de rouler dans ces conditions !!

La Pennsylvanie est un Etat magnifique, du moins ce que j'en ai vu : immenses forêts, beaucoup de collines, très belles routes et villes très fleuries et entretenues en général...

Je dors en camping, comme par exemple hier où j'étais au bord du "Grand Canyon of Pennsylvania", un site protégé somptueux qui ne serait sans rappeler les gorges du Tarn ou de l'Aveyron par exemple. Et toujours ici des espaces publics propres, une pelouse nickel, on ressent vraiment que la protection de l'environnement est ici savamment respectée. Et c'est paradoxal, quand on voit comment les Américains gaspillent les énergies (pétrole, électricité)...

La population demeure toujours aussi accueillante, beaucoup de "God Bless you", "San Francisco ??! It's a long, long way, so... Good luck !!", "It's a so crazy trip you do !!"

Je continue ma route vers l'Ouest, après demain je pense atteindre les rives du lac Erie, si proche du Canada, et j'espère enfin les grandes plaines !!

Merci pour vos messages à tous, ça me fait toujours avancer !!!

IMG_3022__800x600_

IMG_3018__800x600_

IMG_3025__800x600_

IMG_3056__800x600_     IMG_3050__800x600_    IMG_3030__800x600_

IMG_3041__800x600_    IMG_3045__800x600_    IMG_3031__800x600_

Posté par thibauts à 20:22 - Commentaires [10] - Permalien [#]

05 juillet 2010

Km 982 - Cleveland, Ohio

A quasiment 1000 kms, me voilà à Cleveland, grande ville de l'Ohio, au bord de l'immense lac Erie.

Le Canada est juste en face...

Mes 4 derniers jours se sont déroulés sans trop de soucis, et j'ai bénéficié de conditions météo exceptionnellement bonnes, très beau temps avec températures agréables, jamais plus de 25°c, et même frais le matin... Idéal pour rouler en vélo. J'ai eu beaucoup de chance.

Mais ceci s'explique par le fait que j'étais en altitude (pas plus de 700 m mais tout de même !).

J'ai donc quitté la Pennsylvanie aujourd'hui, j'en garderai le souvenir d'un Etat extrêment boisé et vallonné, riche en sites magnifiques, et très rural. Mais honnêtement je ne pensais pas que ce serait une partie aussi rude en vélo... Montées, descentes, ça n'a pas arrêté pendant 800 kms. Ce n'est que depuis hier que je commence à avoir du plat, et les températures qui remontent...

Voilà donc 9 jours que je suis parti de New-York, et il est temps pour moi de faire un petit bilan sur mon avancée en vélo :

- 920 kms réalisés depuis NYC, soit une moyenne d'environ 100 kms/jour

- Kilométrage max/jour : 156 (ce jour là j'étais en forme !) et mini : 59.

- Vitesse moyenne : 18 km/h

- Vitesse maxi : 70,35 km/h (soit disant la remorque ne doit pas dépasser 40 km/h pfffff...)

Mon tracé sur Google Maps :

Agrandir le plan

- Nombre de fois où je me suis dit "je parie qu'après cette descente ça va ennnncore remonter" et où ça s'est avéré vrai : des centaines !!!

- Poids de la remorque + sac : 25 kgs environ (sans compter la nourriture et l'eau). Quand j'utilise mon VTT sans elle j'ai l'impression d'avoir une fusée !!

- Nuits en motel : 2, en camping : 6, en camping "sauvage" : 1 (mauvais souvenir)

C'est aujourd'hui ma première journée dans l'Ohio, en plaine, et j'avais oublié combien la chaleur, qui est de retour pour moi, gâche vraiment le plaisir de rouler en vélo. Sur ces longues lignes droites sans arbre et en plein soleil, un seul objectif, arriver au but le plus rapidement possible et trouver des stations service pour boire un Dr Pepper bien frais. Car évidemment, ma pauvre glacière bien calfeutrée dans le sac en plein soleil ne permet pas de garder mon eau au frais plus de deux heures...

A propos de station service, il faut savoir que le gallon de Super est à 2,75$, soit environ 0,57 € / litre après conversion...

Me voilà donc dans les grandes plaines du Nord, direction Toledo, Chicago puis Omaha qui est encore à au moins 1300 kms... J'avais calculé rapidement 2000 kms depuis NYC mais c'était sans compter les routes torturées de Pennsylvannie qui ont bien rallongé mon parcours. A partir de maintenant, c'est toujours tout droit !!

J'espère qu'en France tout le monde va bien et que la chaleur n'est pas trop accablante !! Et oui je me tiens au courant !!

                               IMG_3081__800x600_     IMG_3075__800x600_   

                               IMG_3084__800x600_     IMG_3068__800x600_

                               IMG_3086__800x600_     IMG_3082__800x600_

Posté par thibauts à 00:33 - Commentaires [13] - Permalien [#]

09 juillet 2010

Km 1587 - Chicago, Illinois

Ca n'a pas été de tout repos, mais me voilà (enfin !!!) arrivé à Chicago, une étape que j'attendais avec grande impatience...

Je suis parti de Cleveland Lundi, et j'ai découvert une ville déserte ou presque (lendemain d'Independance Day - 4 Juillet) avec de grandes avenues vides, quasiment aucun magasin d'ouvert au milieu des quelques buildings du centre-ville, drôle d'ambiance !

Cleveland est une agglomération de 400 000 habitants environ, et marque dans mon parcours le début de l'immense région industrielle des grands lacs du Nord des Etats-Unis (la "Manufacturing Belt"). En effet, entre Cleveland et Chicago, j'ai pu m'en rendre compte par la suite, on trouve énormément d'immenses complexes industriels souvent affreux, dont certains, comme ici dans l'Ohio, sont complètement désaffectés sur des kilomètres... On se croirait à Tchernobyl où je ne sais où...

Mais c'est ici que s'est révélée la puissance industrielle des Etats-Unis depuis le début du XXème siècle : industrie automobile notamment avec Jeep à Toledo, Ford à Detroit et General Motors à Flint, sidérurgie, pétro-chimie etc etc ... (Merci Wikipedia !). Toutes ces industries ont été durement touchées par la crise, et j'ai bien ressenti à Cleveland le chômage et la pauvreté qui en découlaient : certains quartiers sont vraiment craignos et on sent bien que la population ne roule pas sur l'or...

Le Dimanche soir je m'arrête dans un Mac Do au Nord de Cleveland, affamé, et j'entends qu'il y a de "l'ambiance" là dedans. Il faut savoir qu'aux USA les Mc Do sont des lieux de vie, à toute heure de la journée. Et là c'est un groupe de 10 retraités noirs, monopolisant 4 tables, qui débattent, à voix haute, de je ne sais quoi. Tout en mangeant j'assiste à une scène de vie bien Américaine, la discussion porte sur la représentation de Dieu pour chacun d'entre eux (j'essayais de comprendre....), et ce qui est fascinant c'est que le vigil prend part au débat, suivi d'ados noirs, et même du personnel de Mc Do... Je suis resté quasiment une heure à les écouter, certains prenaient ça très au sérieux, d'autres en rigolaient, amusant d'assister à tout ça...

IMG_3115__800x600_     IMG_3122__800x600_     IMG_3103__800x600_

IMG_3120__800x600_     IMG_3099__800x600_     IMG_3097__800x600_

Lundi matin je prends la route vers l"Ouest, au bord du lac Erie.

Autant le dire tout de suite, la route 6 dans l'Ohio et l'Indiana, ça casse pas des briques !! Quelques villages pittoresques (et encore !), des champs à perte de vue, bref ça ne vaut pas la Pennsylvanie !! Mais au moins c'est plat... Malgré la chaleur et surtout le taux d'humidité important (qu'est ce qu'il fait lourd par ici !!!), j'arrive à faire quasiment 130-150 kms chaque jour, à une moyenne d'environ 21 km/h, ce qui n'est pas si mal... Mais à ce rythme là je n'en profite pas vraiment... Je me réserve pour l'Ouest :)

Pour faire court, cette région ne m'a pas véritablement séduit, je n'ai pensé qu'à une chose, arriver à Chicago !

A la frontière entre l'Indiana et l'Illinois, je passe au fuseau horaire de "Central Time", soit 1 heure de moins, donc 7h de moins que la France heure d'été. Marrant de changer d'heure comme ça au bord de la route...

J'arrive lentement mais sûrement sur la rive Sud du lac Michigan, et j'entre dans la tentaculaire agglomération de Chicago. Je passe à Gary, ville natale de Michael Jackson, puis je traverse une dizaine de kilomètres de zones industrielles toutes plus moches les unes que les autres, quand j'apercois au loin les buildings du centre de Chicago (la "skyline" comme ils disent ici), sur la rive Ouest du lac Michigan.

La ville est la 3ème mégalopole des Etats-Unis après NYC et Los Angeles. Son agglomération s'étend sur environ 70 kms le long du lac, assez impressionant je dois dire. Je longe la ville vers le Nord, au bord du lac, en partie par une magnifique piste cyclable sur 20 kms, afin de rejoindre le seul camping du coin, au Nord, à "Illinois Beach State Park", la classe... J'ai réservé une auberge de jeunesse en plein coeur de Chicago, mais dispo à partir du 10 Juillet seulement. J'y resterai 3 jours pour me poser un peu après ces 1600 kms, avant la dernière ligne droite vers Omaha (800 kms). Je ne m'éternise donc pas ici, j'en profiterai les prochains jours.

IMG_3131__800x600_     IMG_3128__800x600_     IMG_3126__800x600_

Et là, après une journée exténuante, le moral au point O, tout seul avec mon vélo au milieu de toutes ces voitures, à peine arrivé au camping je vois arriver un gars en vélo, avec la même remorque que moi !! Direct je lui fais signe, ça fait tellement plaisir de voir ça !!

Le premier voyageur au long cours que je rencontre... Il s'appelle Jim, vient d'Arizona et fait une grande boucle aux USA, en longeant plus ou moins les frontières du pays (un véritable tour des Etats-Unis en quelque sorte !). Ce type est excellent ! Il me dit qu'il roule avec un ami que je vois arriver juste après, Romano (olé !), d'origine Italienne, lui aussi basé en Arizona.

IMG_3132__800x600_

On dîne ensemble, et ils m'expliquent qu'ils font un trip de 10 000 miles (16 000 kms !!!!) afin de récolter des fonds pour les enfants malades ou handicapés (je n'ai pas tout compris). Chapeau !

Romano a un site sur son action et ses trips en vélo : http://www.fraank.org/

Bravo à eux, ces deux là sont tout simplement excellents !! On discute de choses et d'autres, même si mon Anglais est parfois pitoyable, on arrive à se comprendre... Un très bon souvenir !!

Romano me donne quelques conseils pour me faciliter la vie en vélo, dont cette petite astuce pour avoir de l'eau fraîche : c'est de tout simplement rentrer dans un Mc Do (il y en a partout ici !), d'aller directement à la "pompe" à boissons, remplir sa gourde de glaçons et d'eau, c'est gratuit et le personnel ne peut rien vous dire. C'est l'Amérique !!!!

L'accueil de notre camping au bord du lac Michigan a été super : le couple qui le tient, "émerveillé" par le trip que j'ai entrepris, fait tout pour me rendre la vie facile, et m'emmène même en voiture faire des courses ! En m'attendant tranquillement sur le parking. Ca fait plaisir !!!! Je n'en demandais pas tant mais il y a vraiment des gens ici qui ont le coeur sur la main...

Ce matin, avant de repartir vers Chicago, je décide d'aller me baigner dans ce magnifique lac aux eaux si claires... Je dis lac, mais il s'agit plutôt d'une mer intérieure : je vous laisse juger de ses dimensions : 190 kms de large au max et 500 kms de long (soit une surface de 58 000 km2, la plus grande étendue d'eau douce des Etats-Unis) !!!

Romano m'avait prévenu que son eau était "cold". Avec la chaleur qu'il fait ici, ça m'étonnerait fort.

Il avait raison : dès mon arrivée sur la plage, du monde, mais personne dans l'eau. Bizarre. Elle est tout simplement glaciale !! Ce lac possède les caractéristiques d'un lac de montagne, aux eaux parfaitement claires mais froides... Du coup je ne me suis même pas baigné malgré le soleil étincelant...

Intrigué je me renseigne sur le sujet, et en fait le lac Michigan est alimenté par une rivière principale qui a pour origine les montagnes des Rocheuses du Nord des USA, donc des eaux particulièrement froides.

  IMG_3135__800x600_          IMG_3138__800x600_

Et pour finir la photo qui va bien !!!!

IMG_3142__800x600_

Merci à tous pour vos messages qui font toujours un immense plaisir !!!

Je m'apprête à passer 3 jours ici, du repos et un bon matelas ça va pas faire de mal, et en plus il y a tout un tas de choses à voir et visiter ici. Sans parler des photos "by night" qui s'annoncent assez exceptionnelles !!

Posté par thibauts à 00:47 - Commentaires [9] - Permalien [#]

11 juillet 2010

Chicago, Illinois : une petite pause s'impose...

"De repos" à Chicago pour 3 jours, ce qui ne veut pas dire rester dans son lit à rien faire.

Après de bons petits-déjeuners à volonté à l'auberge de jeunesse (idéalement placée dans "The Loop", le quartier central de Chicago), c'est de la marche qui m'attend, pour changer.

Chicago ressemble beaucoup à NYC, de très hauts buidings, beaucoup de touristes (et de jeunes), une situation au bord de l'eau, et une atmosphère vraiment caractéristique des grandes métropoles Américaines, le quartier Financier, beaucoup d'oeuvres d'art au détour des rues, des magasins chics, des restaurants bien sûr, partout, Mc Do, Subway, Donkin'Donuts, Starbuck Coffee sont aussi représentés que les parfumeries Gala au Pas de la Case pour ceux qui connaissent :)

Comme à NYC, on peut aussi bien croiser de riches hommes d'affaires, passer devant des restos et hôtels très VIP, que trouver sur les trottoirs la misère la plus noire, avec pas mal de mendiants et de SDF...

Il y a un métro bien sûr, et aussi des lignes aériennes eu dessus des rues, ce qui donne l'impression parfois de marcher dans un tunnel sans fin...

Parc d'attraction et plage magnifique au bord du lac Michigan, et, comme à NYC, les cyclistes et les joggers envahissent les parcs et le front de lac.

La nuit, le spectacle des buildings s'illuminant vers le ciel est vraiment superbe, j'avoue que je me suis bien régalé pour les photos...

IMG_3171__800x600_     IMG_3170__800x600_     IMG_3164__800x600_

IMG_3204__800x600_     IMG_3218__800x600_     IMG_3186__800x600_

IMG_3232__800x600_     IMG_3210__800x600_     IMG_3235__800x600_

Posté par thibauts à 21:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 juillet 2010

Km 1910 - Rock Island, Illinois

J'ai donc quitté Chicago après 3 jours de "repos" dans une auberge de jeunesse vraiment tip top et des gens de toutes nationalités, et notamment avec 2 Egyptiens super sympas, un Chilien, et un Canadien (qui parlait le Français... Alors ça c'était bien agréable je dois dire...!) qui m'a emmené au théâtre assister à un spectacle "d'improvisation" dont je n'ai quasiment rien compris mais cela reste toujours une expérience intéréssante...).

IMG_3268__800x600_

Chicago depuis le lac Michigan, by night

Après la pose photo du matin avant le départ avec les 2 égyptiens (il faut qu'ils me l'envoient !!), je prends la route 66 (oui oui la 66), mais pour quelques kms seulement, car je n'ai pas l'intention d'aller à Santa Monica (Sud de la Californie, proche de Los Angeles) et de toute façon elle passe trop au Sud pour moi. C'est bien ici, à Chicago, que commence (ou finit) cette route mythique, qui n'existe plus aujourd'hui que sur quelques tronçons depuis son déclassement en 1985...

IMG_3278__800x600_

Je poursuis donc ma route vers l'Ouest, par la route 66 puis 34, et il me faut quasiment 70 kms pour véritablement sortir de l'agglomération de Chicago, sur une longue avenue bordée de centres commerciaux et d'innombrables concessionaires automobiles aux parkings remplis de pick-up et quelques (très) belles voitures.

IMG_3284__800x600_     IMG_3287__800x600_     IMG_3283__800x600_

J'avais repéré un camping qui était fort bien placé sur ma route, 110 kms à l'Ouest de Chicago, malheureusement il n'est ouvert qu'aux membres d'un club dont je ne fais évidemment pas partie.

La personne de l'accueil fait alors tout son possible pour me trouver un coin où planter ma tente, appelle son fils qui tient une location de canoe kayaks à 5 miles pour lui demander s'il est possible pour moi de m"installer.

Banco ! J'arrive sur les lieux et y trouve des gens d'une gentillesse rare : ils me proposent de m'installer gratuitement où bon me semble (terrain au bord de l'eau), m'invitent au restaurant qu'ils tiennent (le patron m'a quand même offert 3 Budweiser et un client une quatrième...) Je demande une pizza pour "éponger" un peu tout ça, et la patron insiste, il m'offre le repas. Vraiment cool ce gars là, dans son petit bar paisible au bord de la "Fox River".

IMG_3299__800x600_

Le lendemain je suis moins à la fête, il fait chaud et surtout lourd, c'en est infernal. Une journée bien bien pourrie comme on les aime: pas de motivation, je ne trouve pas de nourriture et je n'arrête pas de transpirer, puis je manque rapidement d'eau... La seule satisfaction est la rencontre de Gary, cet Américain de 74 ans qui passe son temps sur son vélo, après avoir parcouru en long en large et en travers les USA. Il me donne plein de conseils pour mon itinéraire, et m'encourage vivement pour la suite de mon trip. Un bon moment au bord de la "6".

IMG_3301__800x600_

J'arrive HS à un camping au milieu des champs de maïs, infesté de moustiques et aux sanitaires douteux... Mais c'est seulement 10 $ et de toute façon il n'y a rien à des miles à la ronde. La propriétaire, super sympa, me propose de m'emmener à Sheffield, le village le plus proche, pour faire quelques courses car je n'ai plus rien à manger ni à boire. Merci à elle pour son accueil !!

Après une nuit blanche (il fait trop lourd, impossible de m'endormir), je quitte le camping à 7h espérant des coins au climat plus agréable... La matinée n'est qu'un calvaire, j'avance je ne sais comment, commencant à durement ressentir les effets de ma nuit blanche, et j'arrive à Geneseo, grosse bourgade du coin, avec une tête à faire peur...

IMG_3289__800x600_     IMG_3290__800x600_     IMG_3292__800x600_

Et bizzarement (comme quoi), en 1 heure tout change : je prends un café/cookies au Mc Do, et je remonte sur mon vélo. Le vent se remet à souffler,comme hier, mais aujourd'hui il vient de l'Ouest. En quelques instants l'air devient bien plus respirable, le soleil tape mais n'est pas gênant pour autant.

Il ne m'en faut pas plus : je fais mes 40 kms jusqu'à Rock Island sans problème, bien requinqué, et y trouve comme prévu un camping KOA tip top, avec tout le confort qu'on peut espérer (même le wi-fi !!), un grand supermarché à 2 pas. Une recette simple pour repartir sur de bonnes bases !!

Posté par thibauts à 04:44 - Commentaires [7] - Permalien [#]

17 juillet 2010

Km 2033 - Washington, Iowa

Un petit article pour "fêter" les 2000 kms réalisés en même temps que mon arrivée dans l'Iowa.

J'ai atteint la Mississippi river, un grand fleuve des Etats-Unis, que j'ai longé sur une cinquantaine de kms. Les paysages sont ici plus attrayants, toujours beaucoup de champs de maïs et d'exploitations agricoles immenses (je pense qu'un agriculteur Français n'en reviendrait pas...) au pays de tous les superlatifs.

Justement après 2000 kms et plus de 3 semaines passées aux USA, il est temps pour moi de faire un petit point sur "l'American Way of life" et sur ce que j'ai pu apprécier ou regretter dans ce pays...

Comme je le disais plus haut, c'est le pays des superlatifs : tout est ici plus grand, plus gros : la superficie du pays tout d'abord, je me rends compte aujourd'hui de l'immensité démesurée des USA, j'ai fait 2000 kms et je ne suis même pas à la moitié de la traversée...

Les voitures, pick-up et camions sont toujours plus gros, plus larges, leurs moteurs engloutissent des litres et des litres de Super, et ce n'est pas le prix ridicule du gallon ici qui va faire changer des habitudes bien ancrées. TOUT, absolument TOUT est étudié pour l'automobile, et j'ai parfois l'impression que les Américains ne savent rien faire sans elle. Dans les campings, il y en a même qui la prennent pour faire 100 mètres... Je me sens bien seul sur mon vélo le long des routes : sur la totalité de mon parcours j'ai dû croiser 10 cyclistes au maximum (sauf dans les grandes villes) !

Les gens sont plus gros : je ne généralise pas mais, c'est plus souvent le cas dans les campagnes, il y a ici une part d'obèses assez impressionante, dans certains Mc Do, il n'y a pas un seul serveur de "corpulence normale" : car on est bien au pays de la (mal) bouffe : peu importe la qualité, seule la quantité compte : hamburgers, boissons à volonté, milk-shakes, cookies, Donuts sont tout sauf diététiques. Ce qui est inquiétant, c'est que beaucoup d'enfants sont obèses, et en les voyant manger je n'ai pas franchement l'impression que les parents essaient d'y changer grand chose...

C'est effectivement le pays de la bouffe : on en trouve partout, stations service, Food store, des boissons fraîches à volonté, il est évident que pour moi c'est bien pratique : je me suis totalement aligné sur les habitudes alimentaires des Américains, et surtout je bois énormément de boissons sucrées tous les jours... Mais avec mes 100 kms par jour en moyenne je ne me fais pas de souci pour ma ligne...

Les villes, villages ont, en général, moins de charme qu'en Europe. Rares sont les villes aux petites rues commerçantes et pittoresques comme on peut en trouver en France par exemple. On trouve plutôt un quadrillage de rues "à l'américaine", dépaysant mais quand on connaît nos petites bourgades Françaises... Ca manque ! Il n'y a pas ou peu de vie nocturne dans les centre-ville ("Downtown"), et dans certaines villes il paraitraît même que Downtown est plus un "coupe-gorge" qu'autre chose (Phoenix, Arizona par exemple). En clair, après 21h, y a plus un chat qui traîne, sauf dans les grandes villes bien sûr... Dans ce domaine, en France, Espagne et Italie c'est quand même autrement plus sympa...

La vie est aussi chère qu'en France, même si pour nous le taux de change €/$ est pour nous favorable. Dans les restaurants, les portions sont plus conséquentes, mais entre la taxe et le "Tip" (le service, qu'on paie en plus - environ 15% de la facture) on arrive vite à des notes conséquentes. Pour la nourriture, c'est à peu près les mêmes prix qu'en France. Les tarifs des campings et motels varient énormément : j'ai eu un motel à 50 $ minable, un autre à 40 exceptionnellement bon... Il y a de tout, mais ça reste cher. Pour les campings, certains s'affichent à 10 $ (très correct), d'autres à 35 $ !! On nous prend vraiment pour des c..., payer plus de 200 de nos défunts Francs pour avoir un morceau de pelouse et une douche froide... Lamentable ! Heureusement ce style de tarifs est exceptionnel...

Concernant les Américains eux-mêmes, mon aprréciation est très bonne : exceptionnellement accueillants pour la plupart, compréhensifs quand à mon Anglais assez miséreux, et toujours prêts à apporter leur aide si nécéssaire. Beaucoup s'intéressent à mon trip, et tous m'encouragent chaleureusement, souvent en me donnant de bons conseils ou indications.

Posté par thibauts à 02:47 - Commentaires [10] - Permalien [#]

21 juillet 2010

Km 2383- Griswold, Iowa

Je ne suis plus qu'à 70 kms d'Omaha, fin de la première étape de mon trip puisque Vincent m'y rejoint Jeudi et ma foi je ne suis pas mécontent d'en finir avec cette solitude qui est devenue franchement pesante, dans un pays où la langue est pour moi forcément un obstacle, d'autant plus qu'absolument personne ne parle le Français.

Soyons honnêtes, je vois mal comment j'aurais pu tenir 3 mois seul.

Le rythme de ce voyage demande des efforts physiques hallucinants et un mental d'acier tous les jours, ce qui n'a pas été le cas toujours le cas bien évidemment, et je me demande encore par quel miracle j'ai pu faire quasiment 2400 kms en moins d'un mois...

Ce trip est une pure folie, je me demande chaque jour un peu plus pourquoi je me suis lancé dans cette traversée si improbable en vélo... Mais on va y arriver à San Francisco, même si la route est encore immensément longue que ça en fait peur. Chaque jour, un peu plus vers l'Ouest, mais ce pays est si gigantesque que sur la carte, on avance à tous petits pas...

Depuis Cleveland (Ohio), il y a plus de 2 semaines maintenant, je "navigue" dans le centre-Nord des Etats-Unis (le "Mid-West"), des étendues immenses et légèrement vallonnées. Je pensais cette zone facile à rouler. Grave erreur. Le climat tropical qui règne ici me tape sur les nerfs chaque jour un peu plus. Il est grand temps que nous arrivions dans les grandes plaines à l'approche des Rocheuses, pour trouver un air plus sain, plus SEC.

L'air est ici affreusement humide, cela est dû aux remontées d'air tropical du golfe du Mexique au Sud (pourtant à plus de 1000 kms celui-là !!). Entre 70 et 85 % d'humidité depuis 1500 kms ça nous donne une moiteur par moments insupportable, une transpiration permanente, le besoin de boire très (trop) fréquemment, et surtout les températures qui baissent à peine la nuit. Du coup on a même pas l'impression de se rafraîchir un peu la nuit, et le soleil est brûlant dès 7h du matin. Pourtant, les températures ne dépassent pas 35°c l'après-midi...

Tout ça passe encore quand il n'y a pas de précipitations... Mais depuis une semaine j'ai eu droit à la petite nouveauté : les orages. Et ici, quand il y a une annonce de "storm", c'est tout le monde à l'abri chez soi. Sauf moi sous ma tente, dans des campings où il y a toujours beaucoup de caravanes mais aucune tente. Maintenant je comprends pourquoi... Ces orages donc, parfois d'une violence inouïe, déversent des litres et des litres d'eau pendant toute la nuit voire plus, sont associés à des vents violents créant la désolation dans les villes où des arbres tombent les uns après les autres. Depuis 2 jours, des orages éclatent aussi de jour (très sympa la route en vélo sous les orages si si !!), créant innondations et destruction de ponts (ma petite histoire à ce sujet plus loin). Difficile de dormir la nuit dans ces conditions, la nuit dernière j'ai eu la chance d'avoir le bâtiment des toilettes pour refuge, car ma pauvre tente ne m'a pas tenu au sec bien longtemps, ne fuyant pas par le haut mais par le bas. Le terrain de camping s'était transformé en lac géant, ceci expliquant cela...

Après 3 nuits blanches consécutives, je reprends la route ce matin, avec une étape prévue de 105 kms. Vent d'Ouest de face, un grand classique, toujours la peur de me prendre un nouvel orage sur la tête mais non, je reste au sec toute la journée. Arrivé à Greenfield, on m'annonce une déviation pour la route 92 que je suis vers l'Ouest, je regarde sur mon atlas, 25 miles à faire en plus, ce sera sans moi !

Je me renseigne pour connaître l'origine de cette fermeture de route, et on me dit que 2 bridges (ponts) sont "OUT" à cause des crues. Je demande si il est possible de passer en vélo, on me dit que "yes, maybe". Alors je me lance, seul sur cette route "closed" 13 miles plus loin. J'arrive sur les lieux, remarque effectivement une possibilité de passer sur le côté dans la terre au milieu du chantier de reconstruction. Je m'engage, et me retrouve dans de la boue hyper collante qui remplit instantanément les pneus et m'empêche d'avancer. C'est la fête ! Je décide de porter mon vélo, puis la remorque. J'ai les pieds et les mains remplis de boue mais au moins j'ai passé l'obstacle. Je me fais passablement engueuler par le responsable du chantier, je lui réponds de mon plus mauvais anglais et prends mes cliques et mes claques sans demander mon reste ! La bonne blague, c'est qu'un mile plus loin, 2ème pont, même histoire, en travaux ! Et cette fois-ci, interdiction de passer, le rigolo du premier pont a dû les prévenir du passage en force d'un "biker". Du coup je prends une piste cailloutée pour contourner l'obstacle sur environ 2 miles, et pour retrouver la route 92 plus à l'Ouest, je suis obligé d'emprunter une piste en terre. Et là, un des grands moments du voyage : cette terre s'avère elle aussi hyper collante et gorgée d'eau en profondeur. Je vais mettre plus d'une heure à me sortir de ce bourbier lamentable, à porter successivement vélo et remorque sur un mile environ. Je retrouve enfin une piste cailloutée et rejoint avec un plaisir non dissimulé la route 92, de la boue partout mais content. La station service un peu plus loin a dû apprécier mon passage dans leurs "restrooms" pour me laver...

Bref... C'est tout cela qui crée les souvenirs !!!

Le tableau n'est pas noir, le contact avec les Américains est toujours excellent, je me suis même fait offrir le petit déj par un Américain connaissant Toulouse ! Et toujours de sincères encouragements, un respect des automobilistes de ma vulnérabilité sur la route. Les Américains conduisent extrêmement bien, sans à coups, et sont respectueux à l'extrême du code de la route.

Petite anecdote, hier j'ai fait étape à Winterset, ville qui a vu naître John Wayne et décor de l'excellent film de Clint Eastwood "Sur la route de Madison" (1992), la ville se trouvant dans le comté de Madison...

IMG_3314__800x600_        IMG_3309__800x600_        IMG_3307__800x600_

               US Army                           Ferme typique du Mid-West               Au bord du Mississippi

IMG_3320__800x600_        IMG_3329__800x600_        IMG_3323__800x600_

             Voie ferrée                              Un peu de fraîcheur                       Ferme abandonnée

IMG_3335__800x600_        IMG_3336__800x600_        IMG_3325__800x600_

           Rivière en crue                         La tête des mauvais jours           Là depuis combien de temps ?

    IMG_3339__800x600_        IMG_3341__800x600_        IMG_3342__800x600_    

Là est né John Wayne (Winterset, Iowa)    Chevrolet Camaro 2010 :)     On the road... Crépuscule à Griswold            

Posté par thibauts à 05:12 - Commentaires [17] - Permalien [#]

27 juillet 2010

Km 2876 - Kearney, Nebraska

Vincent est donc bien arrivé Jeudi soir à l'aéroport d'Omaha, pas de souci pour le vélo que nous avons remonté dans le hall de l'aéroport jusqu'à 1 heure du matin, pour arriver au Motel 6 aux environs de 2 heures et ainsi profiter d'un bon matelas et surtout de la climatisation qui ne nous fait pas regretter le camping où j'avais dormi la nuit passée...!!

Cette traversée prend dès à présent une autre tournure et il est certain que ce sera nettement plus facile de rouler à deux, et les difficultés que nous rencontrerons forcément sur notre route ne paraîtront plus insurmontables.

Le lendemain nous avons traversé Omaha qui est une ville très étendue, sous une chaleur (toujours) accablante, afin de récupérer la remorque BOB commandée par Vincent dans un gros Bike Shop d'Omaha.

Et nous voilà parés, à présent à deux, à la "conquête de l'Ouest" avec nos montures bien simples et fragiles sur la bande d'arrêt d'urgence de la 2X2 voies qui nous permet de quitter la capitale économique du Nebraska.

Nous arrivons au camping KOA réservé et ouvrons le champagne "Veuve Cliquot" de 1999 (Mazette !!) offert par J-B et emporté par Vincent dans ses bagages. Un bon moment, après une journée éprouvante, que cette dégustation de produit typiquement Français ! Le grand luxe.

Dans la nuit, le vent tourne et souffle à présent du Nord-Est. En quelques heures, l'atmosphère devient beaucoup plus respirable, et cette impression de moiteur permanente disparaît enfin !! Après un "Big Breakfast" à volonté (Café, Pancakes etc...), nous reprenons la route vers Lincoln, avec le vent dans le dos et des températures très agréables. Les 70 kms se font sans problème, nous trouvons un site magnifique pour camper, au bord du lac Pawnee ("State Recreation area"), avec douches et toilettes, un site à l'entretien et l'apparence irréprochable...

Le lendemain, nous nous levons tôt pour profiter de la fraîcheur du matin et faisons 10 kms avant d'aperçevoir au loin deux cyclistes bien chargés. Nous les rattrapons, et discutons en route jusqu'au village d'après où nous avions décidé de prendre notre breakfast.

Bryan et Jonhattan sont deux amis Américains d'une vingtaine d'années qui eux aussi traversent les Etats-Unis, depuis Washington DC, mais eux atteindront le Pacifique dans l'Oregon, plus au Nord.

Nous prenons un "big breakfast" ensemble et reprenons la route, désormais à 4 puisque nos chemins ne se sépareront que dans quelques jours. Nous nous dirigerons vers le Colorado, et eux vers le Wyoming.

En attendant, il faut avouer que c'est bien plus agréable de rouler à plusieurs, et qu'il est vraiment "fun" d'échanger en Anglais avec eux, de parler de tout et de rien, de partager nos expériences, bref cette rencontre est vraiment la bienvenue dans ce voyage après un mois de solitude ou presque !

Nous nous calons sur leur rythme, et réalisons une moyenne de 100 kms/jour. Bon, il faut dire que c'est relativement plat, même si la courbe des altitudes de notre route (tracé GPS) nous indique que nous prenons de l'altitude, lentement mais sûrement. Nous nous dirigeons vers les grandes plaines, et peu à peu les paysages changent, même si la dominante reste d'immenses champs de maïs. Le Nebraska est un état très rural où est pratiqué l'agriculture intensive, et on voit très clairement que l'irrigation à grande échelle est un des moyens utilisés pour y parvenir. Le long de notre route, ce sont "Trucks" aux chromes rutilants et trains de l'Union Pacific d'une infinie longueur qui nous accompagnent avec bien souvent un bon coup de trompette qui nous rappelle que nous partageons tous la même route.

Nos deux compagnons de voyage nous apprennent la façon de manger à l'Américaine : breakfasts plus que consistants, très sucrés avec café à volonté, "lunchs" du même ressort avec bien sûr sodas à volonté, et "dinner" aux portions assez incroyables aux yeux des Français que nous sommes. Mais peu importe, avec les calories que nous brûlons chaque jour, on "bouffe", et on profite bien de ces moments de repos !!

Première petite révision pour le Lapierre, dans un "Bike shop" à Grand Island ce matin, pour changement du pneu arrière "out" au bout de 2800 kms, avec une déchirure hier et une crevaison qui en a découlé, ce qui m'a alerté sur son état, et un petit resserrage du boîtier de pédalier qui avait pris du jeu. Et nous voilà repartis l'esprit tranquille jusqu'en Californie !!

Merci beaucoup à tous pour vos messages qui font vraiment toujours plaisir à lire !!!

IMG_8278__800x600_          IMG_8291__800x600_          IMG_8296__800x600_

          Bike Shop à Omaha                     Pawnee Lake                               Ma 1ère crevaison

IMG_3369__800x600_          IMG_3373__800x600_          IMG_3374__800x600_

Départ matinal après un Good breakfast            Nebraska                                    Bryan

IMG_8292__800x600_          IMG_3375__800x600_          IMG_3372__800x600_

IMG_8298__800x600_               IMG_3377__800x600_

Posté par thibauts à 01:02 - Commentaires [13] - Permalien [#]

31 juillet 2010

Km 3272 - Sterling, Colorado

Après quasiment 6 journées complètes à rouler en compagnie de Johnattan et Brian, nos routes se sont séparées à Ogallala, Nebraska. De très bons moments passés ensemble, de bonnes moyennes en vélo (un minimum de 100 kms chaque jour), et l'idéal pour s'améliorer en Anglais. Nous avons passé une très bonne semaine, avec de bonnes conditions de roulage (vent favorable, relief parfait, météo très correcte), et quelque part c'était rassurant d'avoir 2 Américains avec nous, car ils nous ont permis de nous "intégrer" plus facilement dans les bars, restaurants et autres où la langue nous pose parfois problème.

Leur route les mènera vers le Dakota du Sud, le Wyoming, le Montana puis l'Oregon (au Nord-Ouest) alors que notre route passe plus au Sud.

Nous avons changé de fuseau horaire avant-hier (Mountain Time - 8h par rapport à Paris) et sommes arrivés dans le Colorado tôt ce matin. La vraie porte d'entrée de l'Ouest Américain, c'est ici !

Et ça fait plaisir d'y arriver. Le Nebraska a été long à traverser, mais c'est l'Etat le plus plat que j'ai eu à parcourir depuis New-York (voir notre trace GPS plus bas avec la très lente élévation). Les paysages sont assez uniformes jusqu'à North Platte (d'immenses champs de maïs et des exploitations agricoles partout) et changent franchement pour progressivement devenir de "hautes plaines" arides dédiées à l'élévage principalement. Le vent souffle ici en permanence, mais pour l'instant il nous est favorable.

Nous ne les voyons pas encore, mais les montagnes Rocheuses (les "Rocky Mountains") sont toutes proches, à 100 kms à peine à l'Ouest.

Nous nous trouvons dans la partie la moins touristique du Colorado, l'Etat le plus haut des Etats-Unis avec aucun point en dessous de 1010 m d'altitude... Nous suivons un axe de communication important (l'Interstate 80 qui relie New-York à San Francisco tiens tiens !!) et profitons ainsi des divers restos et campings qui la bordent. Hier, nous avons été contraints de la prendre pendant 12 Miles en raison de travaux sur la Highway 30 que nous suivions depuis des centaines de Miles. Elle est interdite aux vélos, mais n'ayant pas d'autre solution... La patrouille de Police a été rapidement prévenue et nous a intercepté à la sortie d'après. Simplement pour nous rappeler qu'il était dangereux pour nous de l'emprunter...

Encore 2 jours et nous serons à Denver, où nous allons faire une pause de 3-4 jours sans doute, avant d'attaquer la traversée des Rocheuses et ses cols à plus de 3000 m d'altitude.

Voilà qui promet de bons moments sportifs et je pense que niveau paysages, on ne va pas être déçu !!!

IMG_8341__800x600_       IMG_8366__800x600_       IMG_8367__800x600_

IMG_8376__800x600_       IMG_8368__800x600_       IMG_3388__800x600_

IMG_8377__800x600_

Et voici notre trace GPS depuis l'arrivée de Vincent à Omaha, où l'on observe très nettement notre ascension très lente mais régulière vers le Colorado (schéma du bas : à gauche l'altitude, en bas les kms) :

22 au 30 juillet

Posté par thibauts à 02:15 - Commentaires [10] - Permalien [#]

03 août 2010

Km 3620 - Denver, Colorado

Voilà une étape qu'on attendait avec impatience, pour pouvoir se poser un peu et arrêter le vélo pendant quelques jours !

Nous sommes donc arrivés à Denver (2,5 Millions d'âmes), capitale du Colorado et accessoirement du Centre-Ouest des Etats-Unis. Surnommée la "one-mile city" en raison de son altitude précise de 1609 mètres (1 Mile), elle marque pour nous la fin des "hautes plaines" arides que nous parcourons depuis le Nebraska.

En effet, le massif montagneux des Rocky Mountains est tout proche, à 20 Miles à peine à l'Ouest, et se dessinent des sommets de plus de 4000 m ponctués de petits glaciers. Ca va nous rappeler les Pyrénées...

Vincent a passé la barre des 1000 kms parcourus, et moi celle des 3500. Ca commence à faire !!

Hier, la journée a été rude, 153 kms parcourus depuis Fort Morgan pour arriver au centre de Denver, avec un lever à 5h du matin pour profiter de la relative "fraîcheur" de l'aube. Je n'aurais pas cru que les paysages soient aussi désertiques à l'approche de Denver : des champs de blé à perte de vue sous un soleil et une chaleur écrasantes, pas un village pendant 70 kms, bref il vaut mieux avoir suffisamment d'eau dans ces contrées "reculées" du Colorado !

Nous logeons dans une auberge de jeunesse un peu "cheap" mais bien située dans Downtown. Ce matin j'ai apporté mon vélo dans un grand Bike-Shop afin de faire remplacer mon boîtier de pédalier qui prend de plus en plus de jeu (j'en arrive à la conclusion suivante : pour voyager loin et longtemps, rien ne vaut le vieux matèriel robuste. A vouloir trop gagner en poids et en qualité, j'ai l'impression que les équipementiers rognent sur la longévité du matèriel). J'attends le verdict, mais il n'est pas sûr qu'ils aient la pièce ici... On verra bien ! Cela nous aura permis d'y rencontrer un gars en solo traversant les USA depuis San Francisco vers Washington DC, nous donnant quelques conseils et adresses à ne pas rater pour la suite de notre trip...

Pour les amateurs, il faut savoir que Denver est la ville Américaine où l'on sert le plus de bières (la "Coors" est ici une institution, à l'eau des Rocheuses "It's as cold as the Rockies" comme indiqué, et elle est pas mauvaise la bougre !), donc on va en profiter un peu. Il paraitraît que Mercredi soir il y a une virée organisée dans le centre en vélo, avec des arrêts à chaque bar !

A midi nous avons mangé dans un restaurant Français, retrouver une bonne baguette (qu'on ne trouve pas aux USA) ainsi que des moules/frites et parler notre langue avec le serveur ne nous a pas fait de mal !

Alors voilà, on va en profiter un peu pour marcher et visiter cette ville encensée dans le Routard, avant de repartir à l'assaut des Rocheuses !

Posté par thibauts à 00:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 août 2010

Pause à Denver, Colorado

Nous profitons bien de nos 3 jours de repos à Denver, pour dormir et ... ne rien faire ou presque.

C'est dans ces moments de pause qu'on en profite pour nettoyer son linge, écrire des cartes postales, faire le point sur le parcours (enfin ça je le fais tous les jours, ahhh une bonne carte, voire plusieurs...), et profiter du temps qu'on a pour se ballader un peu, A PIED !! J'ai aussi récupéré mon VTT aux mains d'un mécano qui a fait des merveilles pour mon boîtier de pédalier.

Nous sommes invités par Jeffrey, un ami de Brian (un des 2 Américains avec qui on a roulé la semaine dernière), à dormir 2 nuits chez lui à Boulder, à quelques dizaines de miles au Nord-Ouest de Denver. Nous quitterons donc la capitale du Colorado demain, et ferons une petite halte là bas avant d'attaquer les Rocheuses. En plus, Jeffrey est mécano vélo, nous allons pouvoir discuter VTT et parcours pour la suite !

Et justement, l'itinéraire que j'avais vaguement prévu avant de partir est un peu remis en cause : la boucle dans le Sud-Ouest (Arizona, Las Vegas...) implique franchement trop de kms et il n'est pas facile de trouver des routes directes autres que les Interstates que nous ne pouvons emprunter. La route la plus directe sera donc la meilleure, et pas la moins intéressante.

Jugez un peu : traversée du parc national des "Rocky Mountains", en empruntant la route 34 qui est la plus haute route goudronnée des Etats-Unis (passage à plus de 3700 m d'altitude), puis nous prendrons la Highway 40 (qui relie San Francisco à Atlantic City, au bord de l'océan Atlantique) jusqu'à Salt Lake City dans l'Utah : ce ne sont pas moins de 850 kms de montagne qui nous attendent.

La suite sera toute autre puisque nous allons "tenter" d'emprunter la Highway 50 jusqu'en Californie. Celle-ci a été surnommée "The loneliest road in America". Si on aime la solitude, c'est ici qu'il faut venir. Elle traverse le Nevada par le Nord, la zone la moins peuplée des Etats-Unis, avec, sur environ 700 kms, seulement 3 ou 4 villages où nous pourrons espérer trouver eau et nourriture. Provisions obligatoires et, petit challenge tout de même. On va apprendre ce que le mot "autonomie" veut dire !!

La suite sera plus cool, la traversée de grandes forêts et des vignobles de Californie jusqu'à San Francisco, qui est encore loin : il nous reste environ 2300 kms à parcourir, mais ils n'annoncent passionants et sportifs. Après tout, la plus belle partie des Etats-Unis est devant nous, non ?

IMG_3390__800x600_       IMG_3389__800x600_       IMG_8402__800x600_

IMG_8405__800x600_       IMG_8413__800x600_       IMG_8414__800x600_

IMG_3408__800x600_       IMG_3410__800x600_       IMG_3395__800x600_

IMG_3412__800x600_              IMG_8424__800x600_

31 Juillet - 2 Août

Posté par thibauts à 03:51 - Commentaires [5] - Permalien [#]

09 août 2010

Km 4014 - Steamboat Springs, Colorado

Après ces bons moments de repos à Denver, nous reprenons la route pour Boulder, où nous sommes donc invités pour 2 nuits chez Jeffrey.

La matinée est magnifiquement ensoleillée et nous décidons de faire un petit détour par Golden, belle petite bourgade au pied des Rocheuses, connue entre autres pour sa brasserie Coors, la plus grande du Monde, qui produit plus de 2 milliards de litres de bière par an. C'est le guide du Routard qui nous a guidé ici, car la brasserie se visite, c'est gratuit et nous avons tout notre temps.

L'occasion pour nous de découvrir le processus de fabrication de la bière, avec une visite d'environ une heure vraiment très intéréssante, bien qu'en Anglais forcément, et puis une "dégustation" gratuite dont on ne s'est pas privés !!

Nous arrivons à Boulder en fin d'après-midi (je confirme que la bière ce n'est pas le top avant de prendre un vélo !), une ville où il fait bon vivre, au pied des Rocheuses, avec des vélos partout et une population très jeune (ici réside une grosse antenne de l'université du Colorado), un "Downtown" pour une fois très vivant avec des animations un peu partout... Nous nous arrêtons par hasard dans un des nombreux bike-shop de la ville, et comme par hasard tombons sur Jeffrey (qui est mécano vélo), qui en nous écoutant, a vite compris qu'on était Français et que nous étions ceux qu'il attendait pour ce soir.

Super sympa, il nous accueille chez lui et ses 2 colocataires, nous offre une chambre et de quoi nous doucher, avant d'aller prendre une bière dans le jardin et finir la soirée à parler de tout et de rien.

Nous passons 2 jours chez lui, et son accueil et sa sympathie resteront un très bon souvenir de ce voyage. Nous lui offrons une bouteille de vin Français et un breakfast avant de prendre la route pour Estes Park, l'entrée du parc national des Rocky Mountains. Les choses sérieuses commencent !

Le temps est superbe, et nous atteignons cette sympathique cité touristique à 2250 m d'altitude, après avoir grimpé toute la matinée au milieu de paysages de plus en plus montagnards.

Nous entrons dans le parc National (10 $ par vélo, salauds !!), et décidons de faire du camping sauvage bien que ce soit interdit. Après tout, tous les campings sont pleins (on est Vendredi soir), et puis ce n'est pas pour demain qu'on va payer pour dormir en pleine montagne ! Non mais...

Nous trouvons un coin idyllique pour nous poser, à l'abri des regards. Nous utilisons pour la première fois notre réchaud et au lit ! Le lendemain, lever à 5h car une grosse journée de montagne nous attend.

C'est donc à 6h15 que nous prenons la route, avec au programme environ 30 kms de montée pour atteindre le point haut de la traversée du parc national, à 3720 m d'altitude. Les paysages sont magnifiques, mais les derniers kms sont rudes, surtout avec ces remorques qui semblent peser toujours plus dans les côtes. Le vent souffle fort, mais nous arrivons là haut heureux d'avoir franchi le point haut du trip ! Je ne suis jamais monté aussi haut en vélo, et ça fait quand même quelques chose !!

La descente n'en est que plus belle, et nous nous offrons le luxe de doubler quelques voitures et camping-car. Pour une fois que nous allons plus vite qu'eux !! Les paysages sont splendides, nous passons la "Continental Divide", la ligne de partage des eaux des Etats-Unis. A présent, vers l'Ouest, toutes les rivières se jettent dans l'océan Pacifique et non plus dans l'Atlantique.

Le temps se gâte en début d'après-midi, mais nous sommes à peu près épargnés par la pluie. Nous descendons vers Grand Lake, où nous cherchons un coin pour dormir, fatigués par l'étape du jour. Nous faisons quelques campings tous aussi pourris les uns que les autres (et pas de douche, ça c'est le ponpon !!), mais vus les tarifs pratiqués et le remplissage des sites, on poursuit notre route. Avec l'expèrience, on devient exigeant. Finalement, ne trouvant rien de concluant, nous décidons d'aller frapper chez l'habitant pour demander un coin de pelouse pour planter la tente.

L'homme d'une quarantaine d'années paraît un peu réticent mais va tout de même demander à son père propriétaire des lieux si cela est possible. C'est bon, on peut s'installer ! L'homme en question est rapidement rassuré par notre comportement et devient rapidement très sympathique et accueillant : il nous offre la douche, se met aux petits soins pour nous, nous offre même une bouteille de vin Californien (pas mal du tout en passant !!) et nous assistons à une partie de pêche dans le Colorado qui coule tout proche (et qui n'est qu'une petite rivière à cet endroit). La pêche est fructueuse avec un bon gros poisson (dont je n'ai pas retenu le nom) rejeté à l'eau quelques secondes plus tard. La famille nous invite même à une "party" dans le village tout proche, mais nous refusons, nous devons vraiment dormir après une journée de 100 kms...

Le lendemain, dernière poignée de mains avec les propriétaires de notre petit emplacement, qui nous encouragent sincèrement et toujours aux petits soins pour nous. Merci à ces gens que nous ne connaissions pas la veille et qui se sont vraiment montrés très accueillants.

Il est temps pour nous de reprendre la route vers l'Ouest sous un temps bien maussade, évoluant au milieu de paysages typiques du Far-West, mais vers midi l'épaisse couche nuageuse de dissipe et laisse apparaître des couleurs magiques, spécialement au bord du lac où nous campons. Nous retrouvons l'ambiance de l'Ouest, le vrai, avec ses routes désertes ou presque, ses collines à perte de vue, magnifiques au coucher du soleil. Voilà qui incite aux rêveries avec un fond de "Rio Grande" d'Eddy Mitchell...!!

IMG_3439__800x600_       IMG_3422__800x600_       IMG_3428__800x600_

IMG_3457__800x600_       IMG_3461__800x600_       IMG_3452__800x600_

IMG_3464__800x600_       IMG_3465__800x600_       IMG_3469__800x600_

    IMG_3494__800x600_       IMG_3493__800x600_       IMG_3504__800x600_

IMG_3521__800x600_       IMG_3514__800x600_       IMG_3512__800x600_

05-08 Aout

Posté par thibauts à 23:31 - Commentaires [10] - Permalien [#]

13 août 2010

Km 4401 - Duchesne, Utah

Steamboat Springs a marqué pour nous la fin des Rocheuses, mais pas la fin des montagnes bien au contraire !

Nous suivons toujours la route 40 vers l'Ouest, et les paysages frais et verdoyants de ces derniers jours ont progressivement laissé place à des décors de westerns, avec d'immenses zones désertiques rappelant les paysages Marocains (et particulièrement l'anti-Atlas pour ceux qui connaissent). Les teintes ocres des roches tranchent avec la verdure des vallées où sont nichés de petites ou moyennes bourgades. Les pick-up et Harley-Davidson rutilantes remplacent les 504 fumantes, et on retrouve vite les enseignes typiquement US, mais on se croirait vraiment sur le continent Africain.

Parfois, nous traversons de minuscules villages où le temps semble s'être arrêté, un camping par là, une petite brasserie, quelques maisonnettes. On se demande de quoi vivent les quelques âmes qui se sont installées ici, mais ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas la circulation qui va les déranger !

Dans certains secteurs, on ne croise que quelques Harley en groupe et des Trucks qui même la nuit circulent inlassablement.

Après avoir dégusté un vrai hamburger dans un minuscule village du charmant nom de Dinosaur (proche du Dinosaur National Monument), dernier village du Colorado, nous arrivons dans l'Utah et sommes accueillis par un vent de face, violent, qui subsiste 2 jours durant et limite notre progression.

Heureusement, comme nous sommes en altitude (depuis notre entrée dans le Colorado il y a une dizaine de jours nous ne sommes pas descendus sous 1500 m d'altitude), les températures ne dépassent jamais les 30°c, et la nuit il fait frais, ce qui nous permet de "recharger les batteries" et de profiter de la fraîcheur du matin en partant. Quel changement par rapport à la région des grandes plaines (Cleveland-Omaha) !!

L'Utah est un Etat splendide, qui recèle de trésors naturels que nous avions visité en partie en 2006 (Arches National Park, Bryce Canyon, Canyonlands...), mais c'est aussi le berceau des mormons dont on nous dit qu'ils sont accueillants mais particuliers, essayant tant bien que mal de convertir un maximum de personnes religieusement indécises... Nous verrons ! En tout cas il y a beaucoup d'indiens par ici, après tout ces terres étaient les leurs il n'y a pas si longtemps que ça...

Nous ne sommes à présent qu'à environ 200 kms de Salt Lake City, mais la capitale de l'Utah est cernée à l'Ouest par des massifs montagneux dont certains culminent à plus de 13 000 Feet (environ 4000 m), ce qui va nous obliger à franchir un col à 2400 m d'altitude pour pouvoir l'atteindre...

La ville sera notre dernière grosse étape avant San Francisco et la longue traversée désertique du Nevada...

IMG_8553__800x600_       IMG_8556__800x600_       IMG_3526__800x600_

IMG_3548__800x600_       IMG_3535__800x600_       IMG_3534__800x600_

IMG_8592__800x600_       IMG_8608__800x600_       IMG_3541__800x600_

Une nouvelle fois merci à tous pour vos messages, nous les lisons tous, bonnes vacances à ceux qui partent et bon courage à ceux qui travaillent !!

Posté par thibauts à 19:55 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :